Hommage et Désert

Hommage et Désert

Date : 24 juillet 2018

Heure : 19h

Lieu: Le Théâtre d'Ardoise

20h : Bandes Originales

Ils sont déjà venus au Théâtre d’Ardoise faire chanter leurs saxos et violoncelle. Ils sont tellement sympathiques et virtuoses qu’on a eu envie d’en reprendre une louche ! Pour notre plus grand plaisir, ils joueront ce qui leur fera plaisir et pas de doute, ce sera joli joli.

Daniel Erdman : Saxophone

Daniel Erdmann s’impose sur les scènes internationales comme l’un des solistes les plus inventifs. Il a donné des concerts dans toute l’Europe, en Afrique, en Asie, aux États-Unis et au Canada et il sera ce soir au chenal d’Arceau ; étonnant, non ? aurait dit l’ami Pierrot.

Robin Fincker : Saxophone

Saxophoniste et clarinettiste, Robin Fincker a vécu plus de 10 ans à Londres et partage désormais son temps entre les scènes britanniques et françaises. Féru de la notion de « groupe », il joue avec de nombreuses formations, avec le désir de puiser librement dans un univers musical aux styles décloisonnés.

Vincent Courtois : Violoncelle

De sa formation classique, Vincent Courtois garde la technique, la précision et la maîtrise de l’instrument. Sa curiosité et son éclectisme l’amènent à jouer aux côtés de musiciens aux univers très variés, des Rita Mitsouko à Rabih Abou Kahlil et Christian Escoudé en passant par Michel Petrucciani et Michel Portal.


Vers 21h30 : Aziz Sahmaoui

Aziz Sahmaoui : lead voice, ngoni, mandole
Hervé Sambe : guitare,vocal

Alioune Wade : basse, vocal
Cheikh Diallo : kora, keyboard, vocal
Adhil Mirghani : percussions, vocal
Jonathan Grandcamp : drums

« J’ai vu la lune qui souriait, je lui ai rendu le sourire en pensant à ma bien-aimée ». C’est le début de la chanson ‘Jilala’.

Aziz Sahmaoui est chanteur et multi-instrumentiste de musique Gnawas. C’est l’un des fondateurs, leaders et compositeurs du groupe du monde, phare des années 90 : L’Orchestre National de Barbès.

Avec l’ONB, Aziz a sillonné les scènes du monde entier à l’occasion de concerts donnés dans les lieux référents et prestigieux, tout en multipliant les scènes intimistes. Aziz a grandi dans la ville ocre de Marrakech où se tient le festival Ksar El Badi qui représente, depuis plusieurs décennies, le creuset culturel et sonore des différentes tribus du Maroc. Dès l’âge de 7 ans, son père l’y conduit et c’est là qu’il s’est imprégné des musiques traditionnelles : chaâbi, Ahwache, Nass el ghiwane, Lemchahab et plus particulièrement la musique des Gnawas. Une fois encore, le Théâtre d’Ardoise du chenal d’Arceau s’ouvrira ce soir au monde.

http://www.azizsahmaoui.com/


Entrée : 20 Teuros – tata et moins de 25 ans : 15 €

Réserv.(par SMS) : Sylvie 07 81 23 54 34 / Agnès 06 71 43 05 66


Les commentaires sont clos.