Sansévérino – Nicolas Moro

Sansévérino – Nicolas Moro

23 juillet 2021

A partir de 19h

Le Théâtre d'Ardoise

19h : Ouverture du Théâtre, Miam Miam.

20h:  Nicolas MORO

Avec sa voix chaude, et l’autodérision qu’il enfile pour jouer les crooners-losers, avec ses paroles millimétrées, tantôt ironiques et potaches, tantôt mélancoliques et graves, ses références musicales et ses clins d’œil permanents au swing, au blues et à la musique populaire du siècle dernier, son air de n’y connaître rien et son humour absurde et flegmatique… Nicolas Moro a su créer un univers original, neuf et pourtant familier où derrière une apparente simplicité, se cache un vrai talent d’auteur compositeur interprète et un musicien exigeant.”

Nicolas Moro


22h : Sansévérino Chante François Béranger.

Sanseverino, c’est un mec simple, qui écoute son cœur et se fout des sirènes du show-biz. Aujourd’hui il chante en solo en s’accompagnant à la guitare pour un hommage à François Béranger, phare de la chanson contestataire des années 1970. Cette formule dépouillée sert à merveille la princesse de la rue qu’est la chanson de Béranger.

 Béranger c’est bien évidemment le désir de changer le monde (« Manifeste »), la critique d’une démocratie confisquée (« Magouille blues »), le regard plein d’humanité sur la mémoire ouvrière et la condition féminine (« Pour ma grand-mère »), la solitude affective des paysans (« Département 26 »), le sort fait à la vieillesse (« Le vieux ») et l’amour qui prenait ici la couleur de la rébellion (« Les filles que j’aime », « Le tango de l’ennui »). Et puis point d’hommage à Béranger sans l’emblématique « Tranche de vie » qui aura en son temps bouleversé tous les tabous et les codes de la chanson normalisée et radiodiffusée. Une jolie tranche de bonheur pour vous !


Réserver en ligne par ici :


Les commentaires sont clos.